Vos débouchés

  • Accès direct au statut d'indépendant (bureaux d'études, entreprises)

  • Administrations publiques (fédérales, régionales, provinciales et communales)
  • Possibilité de poursuivre un master en Belgique ou à l'étranger

 

Quelques lieux de travail de nos diplômés bachelier en architecture des jardins et du paysage - vos débouchés

  • Bureaux d'urbanistes
  • Services des espaces verts des villes et des grandes agglomérations
  • Administrations publiques
    • Service du plan vert, service de l'environnement
    • Gestion d'espaces verts
    • Projets d'aménagements d'espaces publics
    • Urbanisme
    • Travaux publics
  • Entreprises paysagistes, de jardins, de travaux publics
  • Maquettiste
  • Pépinières importantes (service étude)
  • Bureaux d'architectes
  • Bureaux d'architectes paysagistes
  • Dessinateur à la main ou par ordinateur de plans techniques 

 

Témoignage d'un ancien étudiant

Aurélien Caeyman - diplômé en 2009

En sortant des humanités, je me suis dirigé vers les études d'ingénieur agronome. Après avoir réussi ma première année, j'ai souhaité me ré-orienter vers une branche qui laisse davantage de place à la création, tout en conservant des aspects techniques. Grâce au système de passerelles, j'ai pu entrer directement en deuxième année à l'Institut Arthur Haulot, en Architecture des jardins et du paysage.

Je suis heureux d'avoir fait ce choix, même si avoir manqué la première année m'a laissé des lacunes que j'ai peiné à rattraper. Le métier de paysagiste devient une profession pluridisciplinaire qui demande un sens de l'observation, mais également de l'intérêt pour cette multitude de disciplines qui n'ont pas toutes leur place dans le cursus scolaire. [...]
 
Après avoir voyagé pendant une longue période (mise à profit pour aiguiser ma sensibilité au paysage et au paysagisme), je me suis réinvesti il y a peu dans la profession. J'ai eu la chance de travailler pour deux bureaux d'étude bruxellois reconnus, qui m'ont apporté une partie de l'expérience nécessaire au passage vers le statut d'indépendant.

Aujourd'hui, je m'investis dans des missions "freelance" liées aux aménagements durables et à la permaculture, tout en gardant contact avec les bureaux d'étude pour des missions ponctuelles. Je poursuis également ma formation, dans les domaines de l'informatique et de la permaculture.

Go to top