Vos débouchés

Les Assistants de direction font partie des métiers les plus recherchés en Belgique et la pénurie sur le marché de l'emploi est une réalité.

Doté d’un sens aigu des responsabilités, l’assistant deassistant direction parlement direction facilite l’action des cadres de l’entreprise contribuant ainsi à leurs résultats.

Véritable trait d’union entre l’entreprise et son environnement, l’assistant de direction exploite en permanence ses talents en communication et en organisation.

Muni de savoir-faire multiples, l’assistant de direction trouvera des débouchés dans des entités de toutes les tailles, de l’entreprise familiale à l’institution internationale, dans lesquelles il se rend indispensable.

Les assistants de direction exercent un métier à responsabilités et peuvent évoluer tout au long de leur carrière.

 

Le bachelier en Assistant de direction travaille auprès des employeurs suivants :

  • entreprises privées, mixtes et publiques
  • organismes internationaux
  • indépendants et professions libérales
  • administrations publiques

 

Témoignages d'anciennes étudiantes

Maryna Warnant - diplômée en 2012

La dénomination de ma fonction est "hôtesse d'accueil" car j'accueille les vacanciers à la réception du domaine de l'Hirondelle. Cependant, j'effectue bon nombre de tâches qu'effectue une secrétaire dans une entreprise "classique": tri du courrier, copies, scan, faxes, traitement des emails, répondre au téléphone, etc.

J'assiste mon patron principalement dans le tri de son courrier ainsi que pour la création de certains dossiers.

Mon travail m'oblige à être très polyvalente; je dois pouvoir à n'importe quel moment arrêter une tâche pour prendre le téléphone ou servir un client qui vient d'arriver ou encore m'occuper d'un problème urgent avant de terminer ma tâche initiale. Tout cela dans trois voire quatre langues. Cela nécessite un bon sens de l'organisation et parallèlement une bonne gestion de son temps par rapport aux priorités à traiter, ce qui évite également la routine car rares sont les jours qui se ressemblent!

Personnellement, je n'ai pas eu à postuler pour un emploi car avant d'avoir mon diplôme en poche, L'Hirondelle, où j'ai travaillé trois ans en tant qu'étudiante, me proposait déjà une place. Je n'ai pas cherché un emploi ailleurs pour plusieurs raisons qui me tenaient à coeur, c'est-à-dire : le cadre paisible du domaine, sa proximité par rapport à mon domicile, son ambiance familliale, la rencontre et le dialogue avec les gens et l'emploi des langues intensif (vu le grand nombre de vacanciers néerlandophones et hollandais ainsi que les firmes de travailleurs étrangers).

Par rapport à ma formation de secrétaire de direction suivie à la Haute École Lucia de Brouckère, je dirais que je suis, grâce à celle-ci, en possession d'outils indispensables pour bien exercer mon métier. En effet, outre l'apprentissage des langues (omniprésentes dans ma profession), j'ai toujours eu besoin à un moment ou l'autre depuis que je travaille, de connaissances de chacun de mes cours. Le français pour l'orthographe et la rédaction de courriers et emails, la maîtrise de programmes informatiques (principalement Word, Excel et PowerPoint) en passant par la compréhension de la comptabilité dans l'entreprise.

Pour toutes ces raisons qui font que je donne satisfaction aux attentes de mon employeur, je suis heureuse d'avoir choisi la formation de secrétaire de direction à la Haute École!

Marie-Catherine Wolters - diplômée en 2012

Je suis actuellement Assistante Commerciale dans une grande compagnie d'assurance suisse (+/- 1200 employés).
Je travaille principalement à Bruxelles mais je vais chaque vendredi au siège social qui se situe à Anvers.

Ma fonction touche un peu à tout. Dans un sens, j'aide les commerciaux qui sont toute la journée sur la route. Ils ont chacun un secteur bien défini et doivent rendre visite aux courtiers de ce secteur. (...)

Mon job est d'aider les inspecteurs et les courtiers (problem solver). Je dois fournir aux courtiers le soutien administratif pour ouvrir un compte chez nous, leur fournir un contrat, des statistiques,... et je dois fournir aux commerciaux un soutien administratif dans le contrôle du courtier (...)

Je dois également organiser des formations. Pour chaque produit que nous créons, il faut former les courtiers, les informer des nouvelles conditions, etc... il faut alors louer une salle, préparer un syllabus, du matériel,...

Je m'occupe aussi de l'accueil des courtiers, soit lorsque nous organisons une réunion avec eux à la compagnie, soit quand nous organisons un événement hors de nos bureaux.

J'assiste aussi à ce qui est organisé par le Marketing. Nous participons par exemple aux 20km de Bruxelles, au tour de Cyclisme de Belgique (qui s'appelle à présent de Baloise Belgium Tour) et tous les vendredi 13 de l'année, nous organisons une journée sécurité.

 

J'ai trouvé très rapidement et très facilement cet emploi grâce aux langues ! La HELDB nous a bien préparé en anglais et en néerlandais.
Outre les cours de langues, ce que j'ai aimé c'est la qualité des cours d'informatique et la diversité des autres cours (droit, comptabilité, économie,...).
Robin Preud’Homme - diplômé en 2012

Je travaille au Greffe de la prison de Forest sous le grade d’Assistant administratif pénitentiaire. Pour être engagé, j’ai passé des examens sur le site du Selor (et je conseille aux étudiants de dernière année intéressés de s’inscrire sur le site car ils peuvent déjà postuler pour certaines fonctions).

Je m’occupe de la gestion administrative des détenus:

  • Tâches d’encodage dans les différents programmes
  • Inscription des nouveaux détenus, prises d’empreintes, photo,...
  • Préparation des différentes extractions vers les palais de justice
  • Préparation des actes de recours
  • Envoi des citations aux détenus
  • Retours palais, de congé pénitentiaire
  • Préparation des libérations, interruptions de peine, surveillance électronique     
  • Rapports journaliers
  • Transmission d’infos aux détenus
  • ...

L’environnement de travail est bilingue, mais c’est plutôt 75% francophone / 25% néerlandophone / 5% autres à l’oral et 60/40 à l’écrit. 

Avant cela, j’ai été intérimaire chez Delta Thermics SA à Herstal durant 1 mois et demi. J’occupais la fonction de “gestionnaire de projets / employé administratif”. 

Je m’occupais des états d’avancement des différents chantiers (encodage des quantités, facturation, envoi des états, vérification des approbations + éventuelles corrections,...).

J’ai toujours été plus attiré par le secteur publique plutôt que par le privé. Le recrutement (via le Selor pour tout emploi venant du fédéral) étant assez long (+- 6 mois), j’ai mis du temps avant de commencer à travailler.

Par rapport à la HELdB, mes cours ont été assez utiles puisque j’utilise régulièrement le néerlandais (même s’il faut apprendre tous les termes juridiques) et que j’ai déjà eu des contacts avec des détenus entrants en anglais et en espagnol.

La maîtrise d’Office était un atout et me sert tous les jours.

De plus les notions d’économie, mais surtout de droit, acquises ne font pas de tort et il est important de pouvoir rédiger ses courriers sans faire de faute.

Céline Mévis - diplômée en 2007

La première chose que j'aimerais dire est que j'ai été diplômée en 2007 et que depuis ce jour, je n'ai connu que 4 mois sans emploi, ce qui constitue déjà un premier encouragement : trouver de l'emploi en tant que Secrétaire de Direction quadrilingue est plutôt facile.

J'ai travaillé pour plusieurs sociétés depuis ma sortie de l'école, mais depuis un peu plus d'un an maintenant je travaille chez TD Williamson à Nivelles. Cette société produit des pièces qui servent à l'entretien des pipelines et exporte partout dans le monde. A mon arrivée en mai 2012, j'étais Assistante Administrative au département commercial en tant qu'intérimaire. J'ai ensuite eu l'opportunité d'occuper un poste de Déléguée Commerciale Interne pendant quelques mois suite au départ d'une collègue dans un autre département. Et j'ai récemment obtenu le poste d'Engineering Assistant avec un CDI à la clé. J'aime beaucoup ce que je fais, c'est une fonction très variée qui va de l'encodage de commandes à la gestion de projets importants en passant par l'organisation de voyages... Enormément de contacts avec les gens, pas une journée qui ressemble à une autre. Tout ce que peut attendre une Assistante qui aime le défi.

Ce que je retiens de ma formation n'est que positif. Je suis sortie de l'école très bien formée et prête à affronter le monde professionnel. Mon petit conseil : mettez l'accent sur les langues et sur la proactivité parce que rien ne vous sera épargné lors de vos entretiens d'embauche et périodes d'essai. En tout cas, ça vaut le coup de s'accrocher!

Julie - diplômée en 2013

J'ai eu de la chance car j'ai obtenu un travail directement après l'obtention de mon diplôme.

Je travaille chez Audi où j'ai effectué mon stage de deuxième année et où je travaillais déjà comme étudiante durant l'année précédente. J'occupe la fonction de secrétaire de direction et aide comptable.

Il est assez difficile de passer d'un jour à l'autre du milieu scolaire au milieu professionnel mais notre stage de troisième année nous y prépare un fameux coup! En ce qui concerne les cours que nous avons eu durant ces trois années, même si nous pensons parfois que certaines choses nous seront moins utiles dans notre vie professionnelle, j'observe pourtant que nous appliquons chaque jour ce que nous avons appris!

Les cours de langues sont durs et rudes mais quel bonheur de sortir de l'école et de pouvoir tenir des conversations dans une langue étrangère alors que mon niveau au début n'était pas très bon!

Yannick - dipômé en 2012

Je fais une passerelle en Technologie de l'information à l'EPHEC. Certains cours de mon bachelier en assistant de direction m'aident beaucoup pour ma formation actuelle (je pense surtout à l'anglais et aux cours de communication et de dactylo). De plus, le fait d'avoir fait des études avant me donne un certain avantage : je connais ma façon de travailler et ma méthode de travail a encore porté ses fruits puisque j'ai eu une grande distinction dont je suis assez fier! (...) 

Ma vision de la HELDB est positive. Sachant dès le départ que je ne voulais pas exercer le métier d'assistant de direction, j'y ai tout de même terminé mes trois années d'études. Ceci pour plusieurs raisons et notamment parce que la formation est très complète. Ceci étant dit, ce qui m'a particulièrement plu au sein de l'école, c'est l'atmosphère qui y règne. Cet esprit de grande famille et d'entraide chez les étudiants, ainsi que l'implication profonde de la part des professeurs, sans compter les excursions et autres activités organisées par l'école. Tout cela amène à se sentir bien dans cette école!

Go to top