Vos débouchés

A l’issue des études, les compétences acquises en langues, en gestion et dans les différentes spécialités du tourisme seront des atouts importants. Bachelier en tourisme - debouchés

 

Le bachelier en tourisme pourra être opérationnel dans les domaines de la promotion du tourisme, de la création et de la vente de voyages, du transport, de l’hébergement, des attractions et musées ainsi que des réunions d’affaires et des congrès.

 

Il peut s'orienter vers une grande diversité de métiers et occuper des fonctions à responsabilités – directeur d’office de tourisme, d’agence de voyages ; des fonctions de gestion – concepteur de voyages, gestionnaire de réservations ; des fonctions d’accueil – représentant à destination, guide accompagnateur, animateur.

 tourisme 3

Témoignages d'anciens étudiants

Anthony Alacapa - diplômé en 2009

Je suis actuellement réceptionniste polyvalent dans un hôtel familial de 37 chambres à Bruges (Hotel Jan Brito****).

Je vis et travaille dans cette belle ville depuis maintenant presque 2 ans! Concrètement, nous sommes chargés de l'accueil des clients (check-in, check-out, réservations, appels téléphoniques, conciergerie, ...). Nous nous occupons également du service au bar et de quelques tâches de housekeeping. Vu la taille humaine de l'entreprise, nous avons une fonction de réceptionniste assez polyvalente.
 
La formation en Tourisme de l'Institut Arthur Haulot m'a permis non seulement de découvrir les différentes facettes de ce secteur passionnant mais aussi donné la confiance pour continuer et utiliser les connaissances acquises dans d'autres domaines. Dans mon cas, c'est d'exercer finalement un métier dans l'hôtellerie.
 
La maîtrise suffisante de plusieurs langues, des connaissances en informatique (Excel, Word, Powerpoint), le respect des délais, savoir organiser, créer des liens, communiquer, travailler en équipe, gérer un groupe, prendre le lead, vivre en communauté, préparer et faire des présentations, l'envie d'apprendre... sont parmi les nombreuses qualités que nous pouvons développer au cours de cette formation.
 
N'ayant pas été un élève "modèle" au début de mes études, j'ai pu grâce à la patience des professeurs surmonter mes difficultés. Ces personnes passionnées ont réussi à percer mon masque fait d'arrogance et d'ignorance liées à ma  jeunesse. Ils m'ont donné des outils solides qui me permettent maintenant de faire face plus sereinement à l'avenir.
 
L'Institut Arthur Haulot et sa formation en Tourisme, pour moi, c'est une aventure humaine riche en émotions.

Sophia Zine - diplômée en 2010

Après avoir passé trois années inoubliables à l’Institut Arthur Haulot, je travaille actuellement pour l’un des plus grands tours opérateurs belges : Neckermann. Cela fait maintenant trois ans que j’exerce la magnifique profession qu’est agent de voyage, le plus beau métier du monde car on vend du rêve et de l’évasion à nos clients, on essaie de décrypter au mieux leurs attentes et désirs afin de leur offrir le voyage de leurs rêves. Et quelle satisfaction lorsqu’un client revient le sourire aux lèvres avec qu’une envie, celle de repartir…

Les études de tourisme sont pour moi les plus belles. Ce sont des études vivantes et variées, avec des cours tous plus intéressants les uns que les autres, qui vous ouvrent sur le monde extérieur et vous permettent d’avoir une certaine ouverture esprit. La formation est axée sur l’actualité touristique, l’aspect économique, sans oublier les nombreux travaux pratiques sur le terrain qui aident à avoir confiance en soi, et à s’ouvrir aux autres.

Je suis sortie de ces trois années complètement changée, et prête à affronter le monde du travail grâce à tous les outils fournis par cette formation en tourisme, sans oublier la chance qui m’a été donnée de pouvoir effectuer mon stage de fin d’études à Bora Bora…

Artemis Sarikas - diplômée en 2011

J'ai toujours voulu entrer dans le monde du tourisme et c'est pour cette raison que j'ai choisi l'Institut Arthur Haulot. Pendant mes études j'ai acquis toutes les connaissances indispensables pour mon métier d'organisateur de voyages. Tous les jours j'utilise ces "bagages" afin de pouvoir organiser des séjours pour nos groupes de jeunes et familles. Ce que j'ai aimé en étant étudiante c'est la manière dont les enseignants nous ont fait passer leur précieux savoir. Nous avons eu tout au long de nos études plusieurs travaux à faire, personnels ou de groupe. Ces travaux nous ont appris à mieux communiquer entre nous, caractéristique importante pour un métier lié au tourisme, mais aussi à prendre des initiatives et à se mettre à la place d'un vrai professionnel. Tous les cours étaient intéressants et je me rends compte que j'utilise un aspect de chacun d'eux tous les jours.

Aujourd'hui mon boulot consiste à créer des voyages pour des groupes, faire des calculs de prix, assurer la promotion, mais aussi participer à certains voyages en tant que représentante de l'organisation. Nous sommes plutôt spécialisés dans les voyages scolaires et dans les séjours jeunes comme des Springbreak ou Summerbreak.

Elsa Limery - diplômée en 2010

J'ai créé ma propre entreprise en France, d'où je suis originaire.Ce que je fais aujourd'hui n'a rien à voir avec le Tourisme. En effet, je vends des vêtements et accessoires pour enfants. Cependant, grâce à ma formation, j'ai développé de nombreuses connaissances qui me sont aujourd'hui très utiles, notamment en Comptabilité, Gestion, maîtrise des langues ou même en Droit. Toutes les matières enseignées me sont aujourd'hui bénéfiques! Je ne retiens que du positif de ces 3 années, qui m'ont enrichie tant au niveau intellectuel qu'au niveau personnel.

Claudia Salamone - diplômée en 2010

Mon bachelier en Tourisme Animation m’a donné beaucoup de maturité. J’ai beaucoup appris grâce à des professeurs très aimables et sympathiques, qui ont eu l’envie de nous faire apprendre beaucoup de choses dans plusieurs secteurs, tels que l’animation, le droit, les langues, la comptabilité, etc.

Diplômée en 2010, j’ai eu beaucoup de mal à trouver du travail dans le domaine du tourisme mais je n’ai jamais baissé les bras. Pour ne pas rester sans rien faire, j’ai travaillé en tant qu’intérimaire, pendant un an et demi dans une usine où l’on produit des baxters, des seringues, des médicaments contre le cancer. Ce travail m’a apporté beaucoup de savoir-faire et de responsabilités. [...]

Par la suite, j’ai réussi à avoir un travail dans le secteur de la comptabilité. J’ai commencé par un PFI qui est un plan de formation d’insertion professionnelle d’une durée de 6 mois. Une fois ce PFI terminé, mon patron devait obligatoirement m’engager en contrat à durée déterminée pour une durée de 6 mois, mais il a préféré me donner directement un contrat à durée indéterminée. Je travaille donc dans un bureau de comptabilité où l’on gère plusieurs sociétés et indépendants qui ont une activité complémentaire. Nous faisons les déclarations T.V.A., les déclarations fiscales, les bilans, etc…. j’aime beaucoup ce métier et j’apprends tous les jours.

Go to top