Vos débouchés

Les débouchés de l'Ingénieur industriel en biochimie sont ceux accessibles à tout ingénieur.

Une profession, mille métiers

MM2-cDans l'entreprise, toutes les fonctions sont accessibles à nos diplômés. Chacun sait que la production, la recherche et le développement technologique offrent à l'ingénieur industriel des carrières passionnantes et diversifiées.

Mais, on ignore trop souvent que la vente, le management, la maintenance industrielle, la gestion de la qualité, les bureaux d'études, d'expertises ou de conseils sont également des domaines dans lesquels l'ingénieur a de fortes chances de succès.

Toutes ces fonctions sont accessibles à l'ingénieur industriel chimiste et biochimiste dans les grands domaines de l'industrie tels que les hauts polymères (plastiques, textiles, matériaux composites, ...), les encres, les peintures et vernis, l'industrie pharmaceutique, la pétrochimie, les produits photographiques, les savons et détergents, les adhésifs, les engrais, les explosifs, l'industrie agro-alimentaire, l'industrie brassicole, les industries biotechnologiques, l'environnement et bien d'autres.

  

Quels sont les métiers les plus accessibles pour les Ingénieurs Industriels ?

La majorité des jeunes ingénieurs travaillent dans 2 fonctions : la recherche et développement et les services techniques.

  • Près d'un tiers des jeunes diplômés s'orientent vers ces fonctions qui consistent à concevoir, développer de nouveaux produits et à améliorer et optimiser les procédés de production. Le travail d'équipe, la concertation avec les autres services (marketing et production en particulier), la recherche de partenariats et l'ouverture sur l'international sont les aspects dominants de cette fonction. Les jeunes diplômés peuvent intégrer les postes d'Ingénieur de recherche, Attaché de recherche, Ingénieur veille technologique dans les industries de process, l'énergie, l'industrie pharmaceutique et les laboratoires de recherche. Les postes de Chargé de mission, Ingénieur ou Chargé d'études, Ingénieur recherche et développement, Chef ou Chargé de projets leur sont aussi accessibles.
  • Plus d'un quart des jeunes diplômés intègrent des services techniques. En effet, les entreprises industrielles cherchent en permanence à optimiser la production. Les méthodes, la maintenance et la qualité font partie des activités qui visent à atteindre cet objectif. Les jeunes diplômés travaillent également dans l'entretien et les travaux neufs, ainsi que dans l'expertise et l'assistance technique. Ils sont recrutés en tant qu'Ingénieur ou Responsable assurance qualité, Ingénieur ou Consultant hygiène et sécurité, Ingénieur méthodes, Ingénieur procédés, Ingénieur maintenance, Ingénieur planification ou logistique, Gestionnaire ou responsable des approvisionnements, Acheteur industriel, Chargé de mission hygiène et sécurité, Responsable exploitation production déchets dans les unités de production des industries de process, les industries agroalimentaires, de la pharmacie, de l'énergie mais également ingénieur ou consultant environnement ou gestion des déchets.

 

 

Voir aussi les sites
 
 

Témoignages d'anciens étudiants

Jérémy Fizaine - diplômé en 2010

Je suis sorti de l’Institut Meurice en 2010. J’y étais arrivé trois ans plus tôt via une passerelle depuis un graduat en agronomie. Un mois après être diplômé, je travaillais pour IPS Belgium, bureau d’ingénierie à Nivelles. J’y ai travaillé 2 ans et demi, essentiellement comme consultant chez GSK Vaccines. J’étais la personne de référence pour tout ce qui concernait la compatibilité chimique des produits et solutions utilisés dans les process de production de GSK. Pour cela, j’étais en contact avec les experts de tous les sites de GSK à travers le monde. Je coordonnais également une équipe multidisciplinaire dans le cadre d’un projet d’amélioration de la qualité des processus de nettoyage des équipements de production.

Depuis mars 2013, je travaille pour GSK comme Project Manager pour les activités de qualification pour les projets des sites belges.

Ma formation a l'institut Meurice m’a appris à avoir un esprit axé sur la résolution des problèmes, la capacité à envisager toutes les possibilités/solutions possibles. J’ai apprécié l’esprit familial de l’école, la bonne ambiance et le fait que les cours soient très en ligne avec le monde industriel. Sur les deux dernières années, la moitié des profs sont des gens qui travaillent dans l’industrie et sont au courant des dernières infos et technologies du domaine.

Benjamin Kluyskens - diplômé en 2009

Après mes études secondaires, j'ai décidé de me lancer dans des études de Chimie. Après avoir tenté une année à l'université catholique de Louvain (UCL), je me suis redirigé vers l'Institut Meurice qui a pu remplir pleinement mes attentes.

L'institut Meurice m'a offert un suivi personnalisé, des séances individuelles de rattrapages, des cours théoriques orientés vers les applications dans la vie professionnelle, etc. Les exercices et les laboratoires sont issus d'exemples concrets que l'on retrouve dans les entreprises. J'ai également pu découvrir un corps professoral ouvert et une vie estudiantine agréable.

En 2009, je suis sorti de la filière Biochimie option alimentaire. Je travaille actuellement pour Total dans son centre de recherche et de technologie à Feluy (Belgique). Je suis chargé d'effectuer des analyses sur nos produits, de développer de nouvelles méthodes analytiques et de les valider, de maintenir des contacts avec les différents fournisseurs et de tester leur matériel analytique, de veiller à la sécurité des opérations. Ce métier nécessite des connaissances approfondies en méthode analytique, dans les produits ainsi que dans l'ingénierie du matériel utilisé. Ces 3 piliers constituent la base des études à l'Institut Meurice.

 

Témoignages en ligne :

interview d'un Ingénieur industriel en biochimie qui travaille dans une distillerie pour le SIEP.

- interview d'un chercheur en biotechnologie pour le SIEP.

- article de presse : une femme maitre-brasseur à Orval.

Go to top