a

Erasmus+ stages

Possibilité d’effectuer un stage, d’une durée comprise entre 8 semaines minimum et 12 mois maximum, dans une entreprise située dans un des 27 pays de l’Union européenne ou en Norvège, Islande, Lichtenstein, Turquie, Croatie.

Au cours de son cycle d’études, l’étudiant peut effectuer plusieurs séjours Erasmus stage, jusqu’à 12 mois par cycle (12 mois dans le cycle « Bachelier » et 12 mois dans le cycle « Master »). Cette mobilité est financée par l’Europe.

Exemple : effectuer un stage de 13 semaines au service de gestion des relations publiques d’une société multinationale en Allemagne.

Financement de la mobilité Erasmus+ stage

Au niveau des bourses Erasmus + stage, il faut savoir qu’il existe trois groupes de pays, qui dépendent d’un critère économique lié au coût de la vie :

Groupe 1 Coût de vie élevé Danemark, Norvège, Irlande, Suède, Luxembourg, Islande, Finlande, Liechtenstein.

Pays tiers non associés au programme de la région 14 :

Îles Féroé, Royaume-Uni, Suisse.

Groupe 2 Coût de vie moyen Autriche, Belgique, Chypre, France, Grèce, Italie, Pays-Bas, Allemagne, Espagne, Malte, Portugal.

Pays tiers non associés au programme de la région 13 :

Andorre, Monaco, Saint-Marin, Vatican.

Groupe 3 Coût de vie bas Bulgarie, Croatie, Tchéquie, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Macédoine du Nord, Turquie.

L’étudiant qui effectue un séjour stage Erasmus + de minimum 12 semaines et de maximum 12 mois reçoit pour couvrir les frais de séjour et de transport, un forfait mensuel dont le montant varie en fonction du groupe auquel appartient le pays où l’étudiant se rend et du fait que l’étudiant soit ou non boursier. (Voir Taux 2021 –  Taux 2022).

Taux 2021 et 2022              Mobilité à des fins de stage
Etudiants Etudiants avec moins d’opportunités (AMO)*
 Groupe 1 750 € 1000 €
 Groupe 2 690 € 940 €
 Groupe 3 640 € 890 €

* Les étudiants avec moins d’opportunités (AMO) sont les étudiants souffrant d’un problème physique, mental ou lié à la santé ; étudiants qui ont des enfants ; étudiants qui travaillent ou qui sont des athlètes professionnels ; étudiants allocataires de la FWB.

En fonction des cas ci-dessus mentionnés, vous devez fournir au BRI soit attestation de votre médecin justifiant votre handicap, soit une attestation de bourse de la FWB, soit une attestation du service social de la HELdB.

Pour respecter ce principe, la procédure de sélection au BRI tient compte des dimensions d’équité et d’inclusion et évalue le mérite et la motivation des candidats de façon globale.

Vous trouvez les critères d’éligibilité d’étudiants avec moins d’opportunités (AMO) du programme Erasmus+ en cliquant ici.

NEW:

  • En plus du financement ci-dessus, un complément du Fonds social de la HELdB peut être octroyé à l’étudiant si l’enquête sociale émet un avis favorable. Pour plus d’informations, contactez l’assistante sociale de la HELdB, Estelle Ciccia, au 02/526.74.92 ou par mail à  service-social@cnldb.be
  • Par cycle d’études, l’étudiant peut bénéficier de 12 mois de mobilité Erasmus+ études et 12 autres mois de mobilité Erasmus+ stages.

Dossier de candidature

Vous devez au préalable compléter le formulaire de candidature disponible ici, avant de compléter les autres documents se trouvant dans les rubriques précitées.

Ensuite, commencez par télécharger le document A ci-dessous qui vous guidera tout au long du processus.

Pour rappel, la date limite d’introduction du dossier est le 15/11 de l’année académique pendant laquelle se déroulera la mobilité. (Exemple: 15/11/2022 pour les départs au Q2 2022-23).

Envoyez votre dossier de candidature en fichier PDF à  bri@cnldb.be

Document A : Liste de vérification des démarches à effectuer avant, pendant et après la mobilité

Document B : Fiche d’identité de l’étudiant ERASMUS+ / STAGES

Document C : Demande de stage à l’étranger

Document D : Convention de stage Erasmus+ (version française)

Document D : Convention de stage Erasmus+ (version anglaise)

Reconnaissance académique de la mobilité de stages

La Haute Ecole garantit la reconnaissance académique pour les stages accomplis avec satisfaction pendant la mobilité. Cette garantie est matérialisée par la Convention de formation et l’engagement envers la qualité remis à l’étudiant avant son départ. Ce document doit être signé par l’étudiant, l’établissement d’accueil et l’établissement d’origine.

Le respect des règles suivantes est d’application :

–   Le programme de stages de l’étudiant doit faire partie intégrante du programme d’études de l’établissement d’origine ;

–  Le programme de stages doit remplacer une période de stages équivalente à celle prévue dans l’institution d’origine (exemple : un étudiant qui, pendant son semestre à l’étranger, aurait suivi un stage de 15 crédits, doit se voir valider 15 crédits dans son programme d’étude à son retour de mobilité) ;

–  Le programme de stages ne doit pas entraîner de perte de temps ou de crédits, ni une surcharge de travail dans le parcours de l’étudiant.

Toute activité de mobilité réalisée est explicitée dans le supplément au diplôme.

 

NEW :

Le stage Erasmus+ est également possible pour le jeune diplômé. Dans ce cas, le stage doit être effectué endéans les 12 mois après la diplomation. La durée du stage est de minimum 2 mois et maximum 12 mois. Attention, il faut décompter les mois de stage Erasmus effectués pendant le cycle d’études.

Exemple : si l’étudiant a déjà effectué un stage Erasmus de 3 mois durant son premier cycle (bac), il a droit à 9 mois de stage jeune diplômé au lieu de 12.

La candidature de stage doit être introduite avant la diplomation. Le jeune diplômé doit être demandeur d’emploi en Belgique. La contractualisation (contrat de bourse et convention de stage) doit être réalisée soit avant ou soit après la diplomation, mais dans tous les cas de figure, avant le départ.

Si tu es aussi intéressé.e à la mobilité stage après l’obtention de ton diplôme, trouves les infos à la rubrique Erasmus+ pour jeunes diplômé.es.