Gestion de l’environnement urbain

Vouloir préserver notre planète et changer nos façons d’agir, c’est bien. S’engager comme professionnel du secteur, c’est mieux !
Le bachelier en Gestion de l’Environnement Urbain est une formation multidisciplinaire, scientifique et pratique de 3 ans,
pour des futurs professionnels engagés dans la résolution des enjeux de notre temps.
Aménagement du territoire, urbanisme, écologie, préservation de la biodiversité, recyclage des déchets,
mobilité, économie d’énergie, … autant de domaines dans lesquels vous développerez des compétences
indispensables à l’élaboration des villes de demain.

Découvre les métiers exercés par nos diplômés :

Exemple de lieux de stages :

 

 

Les métiers exercés dans le secteur public (administrations communales et régionales, organismes d’intérêt public, …) : 

  • chefde projet « Contrat de Quartier Durable » 
  • inspecteuren environnement (Bruxelles Environnement) 
  • responsabledu service « Air Climat et Énergie » (commune) 
  • responsabledu service propreté et espaces verts (commune) 
  • conseilleren mobilité (commune) 
  • conseilleren environnement (commune) 
  • contrôleurenvironnement (commune) 
  • responsableadjoint d’unité de propreté publique (inter-communale) 
  • conseillèreen énergie (CPAS ou guichet énergie) 
  • gestionnairedossiers permis d’urbanisme et d’environnement (commune) 

 

Les métiers exercés dans le secteur associatif et non marchand (asbl et ONG) : 

  • chargéde projet « contrat de Rivière » 
  • responsablepédagogique d’une « maison des sciences de la vie et de la terre » 
  • gestionnaireeau et assainissement chez MSF 
  • guideen environnement  

 

Les métiers exercés dans le secteur privé (dont bureaux d’études actifs dans le domaine de l’environnement : études d’incidences, plan de mobilité, pollution des sols, …) : 

  • chargéd’études ou chef de projet en bureau d’études 
  • coordinatricequalité, sécurité et environnement 

 

Dans le secteur public (administrations communales et régionales, organismes d’intérêt public, …) : 

  • Bruxelles Environnement
  • Bruxelles Mobilité
  • Urban Brussels
  • BELIRIS
  • CitydevBrussels 
  • Port de Bruxelles
  • Bruxelles-Propreté
  • STIB
  • Parking Brussels
  • Impulse Brussels
  • IRM (Institut Royal Météorologique)
  • Services communaux à Bruxelles et en Wallonie (environnement, développement durable, plantations, mobilité, voiries et espaces publics, urbanisme).

 

Dans secteur associatif et non marchand (asbl et ONG) : 

  • Centre d’Écologie Urbaineasbl 
  • Atelier de Recherche et d’Action Urbaine (ARAU)asbl 
  • Tournesolasbl 
  • Brussels by Waterasbl 
  • Centre Régionaux d’Initiation à l’Environnement (CRIE)asbl 
  • Contrat de Rivière senneasbl 
  • Coordination Senneasbl 
  • Forêt wallonneasbl 
  • Inter Environnement Wallonie/Bruxellesasbl 
  • Centre d’Étude, de Recherche et d’Action en Architecture (CERAA)asbl 
  • Ferme NosPilifs asbl 
  • La Ferme du Parc Maximilienasbl 
  • Tous à Piedasbl 
  • ECOLAB HELDB
  • Coordination environnement ULB

 

Dans le secteur privé (dont bureaux d’études actifs dans le domaine de l’environnement (études d’incidences, plan de mobilité, pollution des sols, …) : 

  • ESHERsprl 
  • Espaces Mobilitéssprl 
  • GS ECOTECHsprl 
  • STRATECsprl 

 

Des activités en extérieur :

Nos étudiants bénéficient d’activités extérieures (visites, conférences, rencontres de professionnels, …) régulières dès la première année du bachelier. Des voyages d’études pour sortir du cadre habituel et élargir les horizons sont également organisés :   

Un premier voyage de deux jours, prévu en Bloc 1, vous emmène à la découverte des aspects “GEU” d’une ville frontalière.  

En Bloc 2, vous partirez une semaine à la découverte des multiples facettes d’une ville européenne.  Après avoir choisi la destination, vous travaillerez en groupe sur une thématique environnementale spécifique à la ville et vous la présenterez sur place au reste de la classe.

 

Des cours axés sur la pratique et les études de terrain : 

Un enseignement en petits groupes qui permet un véritable encadrement pédagogique. 

Cours d’atelier, cours d’étude des écosystèmes, nombreux laboratoires (chimie, microbiologie, travaux pratiques en biologie végétale, phytopathologie, éthologie, …)  

Des enseignants ouverts, en contact avec les anciens diplômés en GEU, engagés dans le monde professionnel (administration, bureau d’étude ou expert indépendant), citoyen (membre de commissions d’avis, en mobilité ou en patrimoine) ou la recherche appliquée.     

Un quadrimestre à l’étranger ? Oui ! Bien sûr ! La section GEU entretient des contacts avec plusieurs partenaires internationaux offrant des possibilités de cours ou de stages ERASMUS à l’étranger.   

 

Les jardins du CERIA et la cellule transition de la Commission communautaire française (COCOF) : 

Nous entretenons des liens étroits avec la cellule transition de la COCOF (notre pouvoir organisateur) et les jardins du CERIA (notre campus) : lieu d’expérimentations urbaines, espace de formation et d’expérimentation pour les étudiants attirés par les aspects plus spécifiquement liés au versant écologique de la formation : possibilité d’y faire son TFE, de faire un stage pour développer des compétences en matière de collaboration scientifique, technique ou d’éducation relative à l’environnement.

 

Un TFE pour approfondir et vous « spécialiser » dans une thématique particulière : 

“Bruxelles dispose-t-elle des moyens pour son autosuffisance alimentaire ?” ; “L’estimation de la capacité des arbres à stocker le CO2 en ville” ; «L’adaptation des villes au changement climatique » ; « La revalorisation des cours d’eau en milieu urbain ? » ; « Les enjeux et les contraintes de la reconversion des bâtiments industriels en logement dans les villes ? », … Mais aussi des sujets en lien avec la préservation de la biodiversité dans les écosystèmes urbains, les questions de mobilité, l’aménagement de l’espace public, l’économie circulaire, etc.

En fonction de vos motivations et centres d’intérêts, les enseignants vous orienteront et vous guideront dans la réalisation de ce travail, aboutissement de votre formation en gestion de l’environnement urbain.