bandeau EPC rentree2019 

Vous êtes ici : AccueilHaute ÉcoleHistorique

Historique

Lucia de Brouckère fut la première femme à enseigner dans une faculté des sciences en Belgique et une pédagogue hors pair. C'est à ce double titre que son nom a été choisi afin de parrainer la Haute École. Sa préoccupation majeure était non seulement de former de futurs professeurs et chercheurs mais surtout de préparer ses étudiants à devenir des humanistes à son exemple.

La Haute École Lucia de Brouckère voit le jour le 1er septembre 1996 et est constituée de la réunion de cinq instituts : l’institut Haulot, l’institut Meurice, l’institut supérieur économique, l’institut supérieur pédagogique et économique ainsi que le site Ferry.

 

L’institut Haulot Institut Arthur Haulot - logo

L’institut Haulot, par son nom, rend hommage à Arthur Haulot (15/11/1913-24/05/2005), résistant, humaniste et poète. Journaliste, il se spécialise dans le domaine du tourisme et participe à la création en 1939 du Commissariat général au Tourisme. Suite à ses trois années de captivité dans les camps nazis en 1945, Haulot est persuadé que le tourisme peut aider les peuples à mieux se connaître et à s'apprécier et il se retrouve à la tête du Commissariat général au Tourisme pendant plus de trente ans.

Polygraphe fécond, dont les essais, poèmes et contes lui valurent une place de choix dans l'espace littéraire international, il est en outre l'auteur de nombreux ouvrages et articles consacrés aux divers aspects du tourisme moderne.

Arthur Haulot enseigne dans diverses universités américaines et à Aix-en-Provence ses conceptions d’un tourisme au service de l'Homme, et pas seulement au service des industries qui en assurent l'exploitation.

 

L’institut Meurice Institut Meurice - logo

L’institut Meurice a derrière lui une longue histoire qui porte les marques d'une évolution remarquable.

L'Institut des Industries de Fermentation naquit à Gand en 1887 et migra à Bruxelles en 1930. De son côté, l'Institut Meurice naquit à Charleroi en l892 pour s'installer à Bruxelles en 1897. Dès lors, le rapprochement géographique de ces deux Instituts préludait à leur fusion, réalisée sous la tutelle de la Province de Brabant, en 1954. Point final de cette longue évolution: vers 1956 - 1957, les deux Instituts réunis prennent leurs quartiers sur le campus du C.E.R.I.A. au sud d'Anderlecht. Ils sont administrativement intégrés à ce grand Centre d'Enseignement et de Recherche des Industries Alimentaires et Chimiques dont la réputation dépasse largement nos frontières et qui dépend, depuis le 1er janvier 1995, de la Commission Communautaire Française de la Région de Bruxelles-Capitale. Les hommes à l’origine de ces instituts imprimèrent à leurs établissements respectifs, le souci constant d'une transposition de la science vers l'industrie.

Ainsi apparaissait une entité d'enseignement, de recherche et de consultance qui, dans le domaine de la chimie et de la biochimie apportait à l'industrie et au commerce des spécialistes de haut niveau bien préparés à leurs missions.

L'institut Meurice est donc entièrement et uniquement dédié à la chimie et à la biochimie, du laboratoire à la production et à la commercialisation. L'objectif étant de toujours être en contact avec la réalité industrielle mais aussi avec la science fondamentale grâce à une étroite collaboration avec l'Institut de Recherches (IRMW) ou avec des services universitaires de pointe.

Depuis 1977, l’institut Meurice est reconnu comme une Institution de niveau universitaire offrant un enseignement en dehors de l'Université. Les diplômés de l’institut Meurice, acquièrent à partir de septembre 2004 après 5 ans d'études le grade de Master en Sciences de l'Ingénieur Industriel en Chimie ou Biochimie et le titre d'Ingénieur Industriel.

 

L’institut supérieur économique Institut Supérieur Economique - logo

Au début du siècle, l'école primaire (rue du Président) est devenue l'École Professionnelle, avant de prendre en 1915 le nom du Bourgmestre d'Ixelles Fernand Cocq. Après la seconde guerre mondiale, l'École Professionnelle devint l'Institut Technique avant de s'adjoindre une section Normale.

Depuis une cinquantaine d'années, les chefs d'entreprise, confrontés au développement considérable du monde des affaires économiques, souhaitent des collaborateurs de plus en plus qualifiés dans des domaines tels que le marketing, la finance, le droit. Or les diplômes d'études secondaires se révèlent insuffisants pour satisfaire ces exigences. C'est pourquoi la commune d'Ixelles, soucieuse à la fois de répondre à ces besoins et d'apporter un sang nouveau à son enseignement, créa en 1964 l'Institut Supérieur Économique d'Ixelles (ISEC).

En 2007, suite à un regroupement administratif de plusieurs sections économiques, l'ISEC a été rebaptisé ISE, c'est-à-dire Institut Supérieur Économique.

Dès la rentrée académique de 2011, l'ISE est nouvellement implanté sur le campus du CERIA à Anderlecht.

 

L’institut supérieur pédagogique et économique Institut Supérieur pédagogique et économique - logo

L'école normale de Jodoigne, inaugurée en 1927, devient le CEPES en 1976. Le CEPES est un vaste domaine scolaire de la Province du Brabant wallon regroupant tous les niveaux d'enseignement : maternel, primaire, secondaire général, technique, professionnel et supérieur pédagogique.

En 1996, suite à la fusion des écoles d'enseignement supérieur en "Hautes Écoles", l'enseignement supérieur pédagogique du CEPES fait partie de la catégorie pédagogique de la Haute École Lucia de Brouckère.

En 1999 : création de la section "Éducateurs spécialisés".

En 2004 : installation des sections "Instituteurs primaires" et "Éducateurs spécialisés" dans nos nouveaux bâtiments à Jodoigne.

C'est au départ à Nivelles qu'une toute nouvelle section d'enseignement supérieur économique de type Court est née en 1972/73 : le Bachelier en Secrétariat de Direction (option langues).

À la base, c'était une petite section, créée à la demande d'étudiants de l'enseignement secondaire désireux de poursuivre des études supérieures dans leur région car cette dernière connaissait un développement économique important.
L'option "langues" fut choisie afin de donner à ce Bachelier une particularité qui le distinguait par une formation plus poussée en langues étrangères et qui assurait ainsi à ses étudiants une plus large polyvalence sur le marché de l'emploi.

En 1996, toujours suite à la fusion des écoles d'enseignement supérieur en "Hautes Écoles", la section "Secrétariat de Direction" rejoint la Haute École Lucia de Brouckère dans la Catégorie Économique.

À la rentrée 2008-2009, la 1ère année de bachelier en secrétariat de Direction a été transférée à Jodoigne. À la rentrée 2009-2010, c'est la 2ème année qui a été transférée de Nivelles à Jodoigne. Enfin, à la rentrée académique 2010-2011, toute la section de Secrétariat de Direction Langues a été située à Jodoigne.

 

Le site Ferry Site Ferry - logo

En construction...

 


 

 

Go to top